Top Menu

Modules PV CdTe : First Solar construit une usine de 1,2 GW dans l’Ohio

Le pionnier des modules photovoltaïques à couches minces en technologie CdTe, l’Américain First Solar, vient d’annoncer la construction d’une nouvelle usine aux États-Unis, près de celle ultramoderne et déjà existante à Perrysburg, Ohio. La firme compte se doter ainsi d’une capacité d’assemblage supplémentaire de 1,2 GWc, dédiée à sa gamme de produits la plus avancée à ce jour. Sa Série 6 se compose de modules affichant une puissance unitaire de 420 à 445 Wc avec un rendement de conversion de 17% pour une dimension de 2 m x 1,2 m*.

Le projet devrait bénéficier d’aides financières de la part des autorités locales et fédérales, qui restent à confirmer. Il s’accompagnerait de la création de 500 emplois. First Solar a sélectionné Lake Township, dans l’Ohio, pour cette implantation. La construction est planifiée pour démarrer mi-2018, avec la pleine capacité opérationnelle de 1,2 GWc attendue pour la fin 2019.

First Solar explique sa décision par la forte demande sur le marché du PV aux États-Unis et les récents changements dans la fiscalité des entreprises. « Nous avons été encouragés à augmenter notre production sur le sol américain. Les autorités locales et fédérales de l’Ohio ont contribué à créer un environnement business-friendly qui répondait à nos besoins et qui, couplé à notre savoir-faire de fabrication à bas coût, rendait cette décision opportune », reconnait ainsi Mike Koralewski, vice-président senior de First Solar. L’investissement s’élèverait à près de 400 millions de dollars. Des extensions ultérieures seraient encore envisageables, si le déploiement PV continue à progresser aux États-Unis.

La firme dispose aujourd’hui d’une capacité de production de 600 MW pour sa Série 6, sur le sol américain, à Perrysburg. Pour des raisons de compétitivité face au silicium cristallin, elle avait annoncé en novembre 2016 vouloir accélérer l’évolution de sa gamme de produits en passant à la vitesse supérieure. En clair : l’introduction de la Série 6 sur le marché devait se faire au plus vite, en faisant l’impasse sur la Série 5 et en diminuant rapidement des volumes pour la Série 4. Les premiers modules fonctionnels de la Série 6, comprenant un film CdTe assemblé en biverre, sont sortis en novembre 2017 de la nouvelle ligne d’assemblage de l’usine de Perrysburg. Il aura fallu un an et quelque 177 millions de dollars d’investissements pour moderniser l’usine. La nouvelle ligne Série 6 devrait commencer à produire des modules commercialisables au cours du 2e trimestre 2018. La puissance affichée de ces modules dépasserait alors, à surface égale, les performances des panneaux en silicium cristallin. Ce gain de compétitivité serait essentiel pour les centrales photovoltaïques au sol, estime First Solar. Les modules de la Série 6 se distinguent aussi des séries précédentes par un cadre sous-jacent pour faciliter et accélérer le montage et l’installation. Ils affichent aussi de meilleurs coefficients de température, une réponse spectrale plus étendue et un comportement optimisé en cas d’ombrage.

La société américaine avait aussi décidé dès novembre 2016 de doubler la capacité d’assemblage de son usine en construction au Vietnam, pour atteindre un volume annuel de 2,4 GWc également pour la Série 6. Avec la modernisation de son usine de Kulim, en Malaisie, la firme comptait passer à une capacité globale de 5,4 GWc en 2020. Ces extensions et modernisation d’usines représentaient environ 1,4 milliard de dollars d’investissements. L’usine de Kulim devait néanmoins maintenir un certain volume de production de modules de la Série 4, aussi longtemps qu’il y avait un marché économiquement viable pour ces produits. Parallèlement, First Solar a aussi réactivé une ligne de production qui était à l’arrêt à Perrysburg pour y assembler à nouveau des modules de la Série 4 afin de pouvoir continuer à livrer ses clients.

Ce 26 avril, First Solar a aussi dévoilé son chiffre d’affaires du premier trimestre 2018. Le CA s’affiche à 567 millions de dollars, à comparer aux 228 millions de dollars du trimestre précédent, du fait de la vente de centrales solaires en Inde et au Japon ainsi qu’aux Etats-Unis.

*Les modules Série 4 affichent une puissance de 110 à 122,5 Wc pour une taille de 1,2 m x 0,6 m.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This