Top Menu

L’OPV à l’épreuve de la comparaison avec le PV classique au silicium ?

Le groupe Lechwerke (LEW), fournisseur local d’énergie et filiale du groupe innogy (ex-RWE), vient de faire installer des films photovoltaïques organiques (OPV) de la marque HeliaFilm fournis par son compatriote Heliatek sur la façade de son siège d’Augsburg (Allemagne). Sa façade énergétique constitue une plateforme de test pour mesurer la production des films OPV en comparaison directe avec la technologie solaire classique installée depuis trois ans.

La façade sud du bâtiment comprend maintenant une surface de 56 m2 en technologie BiOPV (Building Integrated Organic PhotoVoltaics), réalisée avec des éléments en fibrociment SVK sur lesquels ont été posés l’HeliaFilm, pour une puissance de 2,43 kWc. La production est attendue autour de 2000 kWh/an.

A l’instar de la maison mère innogy, LEW mise sur le développement des énergies renouvelables. « Nous offrons à nos clients et à nos partenaires une vaste gamme de solutions mais le photovoltaïque joue un rôle central et nous testons nous-même des technologies novatrices dans des conditions réelles. Nous sommes convaincus que ce projet pilote nous montrera des nouvelles opportunités pour le futur du photovoltaïque », a souligné Norbert Schumann, membre du comité de direction de LEW. La société mise sur des concepts simples en termes d’assemblage et d’installation électrique.

Rappelons que le solaire PV organique, dont les films tels que ceux fournis par Heliatek, se distingue par son poids ultraléger, autour de 1 kg/m2, ce qui réduit le temps et le coût d’installation, et son esthétique.

, , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This