Top Menu

Les prix des panneaux PV continuent de grimper

La plateforme commerciale pvXchange constate que les prix de gros des panneaux photovoltaïques en silicium cristallin de source asiatique ont à nouveau augmenté de 1 à 2% en mai 2015, tandis que ceux des fabricants allemands et européens sont restés quasiment constants autour de 0,60 c€/Wc depuis octobre 2014. A croire que ce niveau de prix est désormais la référence à atteindre. « Les prix sont maintenus artificiellement élevés, contre toute logique, et freinent la progression du PV. La tendance à vouloir évincer les fournisseurs chinois du marché européen devient absurde », juge Martin Schachinger, directeur général de la plate-forme commerciale.

« Les fabricants européens, et notamment allemands, pourraient aujourd’hui vendre leurs produits nettement en-dessous du prix minimum d’importation fixé pour les modules solaires d’origine chinoise sans faire de pertes grâce à l’automatisation poussée de l’assemblage. La plupart pvXchange-220615intègrent de toute façon des cellules solaires de source taïwanaise puisque les capacités de production en Europe ne suffisent pas à répondre aux besoins des assembleurs locaux », estime Martin Schachinger. « Maintenant que Bruxelles enquête aussi sur les importations de Taïwan et de Malaisie, la situation peut encore empirer au lieu de se débloquer. Résultat : une offre restreinte, des délais d’attente plus longs, des prix encore plus élevés. Soit tout pour exclure une redynamisation du marché européen. Voilà ce qui nous attend pour les prochains mois ! »

En Allemagne, le volume PV raccordé en avril dernier est resté en-dessous de 100 MW pour le troisième mois consécutif, mai et juin ne devraient guère signaler un renversement de cette tendance, selon pvXchange. L’émergence de marchés comme la Pologne ou la Grèce ne suffit pas à compenser la faible demande sur les marchés historiques du Vieux continent. Seul le Royaume-Uni affiche encore une évolution positive, avec plus de 1,6 GWc de nouvelles installations PV au premier trimestre 2015. « Il faut arrêter de dresser des barrières commerciales et supprimer le protectionnisme dont les effets s’avèrent désastreux », estime Martin Schachinger.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This