Top Menu

Les contrats de vente d’électricité ont le vent en poupe

Selon les statistiques publiées au début de l’été par BloombergNEF dans son Corporate Energy Market Outlook du premier semestre 2019, les contrats de vente d’électricité verte* (PPA) affichaient un volume de 8,6 GW de janvier à juillet dans le monde, après 7,2 GW sur la même période l’an passé. Même si les États-Unis dominent ce marché avec 66% des contrats (5,95 GW), les analystes notent que l’activité progresse désormais aussi dans des pays européens comme la France ou la Pologne. Dans le photovoltaïque, des contrats PPA ont ainsi été signés cet été, en France ou par des acteurs français à l’étranger, notamment par Voltalia, Total Eren, EDF Renouvelables

La centrale photovoltaïque Don Rodrigo réalisée sans subvention en Espagne par Baywa r.e. (Photo : Huawei)

Dans le cadre du réseau RE100 qui compte désormais 191 entreprises visant à s’alimenter 100% en renouvelables, BloombergNEF estime que la demande s’amplifiera tant et si bien qu’il y aurait pénurie de sources renouvelables – solaire et éolienne – pour une capacité de quelque 189 TWh en 2030. Pour l’éviter, il faudrait installer de l’ordre de 94 GW de sources renouvelables supplémentaires.

Voltalia avec la SNCF

Hors États-Unis, les contrats PPA signés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique cumulaient un volume de 950 MW au 1er semestre 2019, dont 300 MW dans les pays sandinaves, pionniers dans ce secteur sur le Vieux continent. En France, c’est Voltalia qui a dévoilé au début de l’été des contrats d’achat direct d’électricité renouvelable de très longue durée. Un premier contrat porte sur une capacité de 143 MW et pendant 25 ans, avec SNCF Énergie, filiale à 100% de SNCF Mobilités, directement lié à trois centrales solaires que la firme va construire, détenir et exploiter dans le Gard et dans le Var (mise en service entre 2022 et 2023). Cet accord, de type Corporate PPA*, est le premier signé entre un producteur renouvelable et un grand consommateur indépendant en France et l’un des 10 plus importants en Europe. Avec une production de plus de 200 GWh, il devrait couvrir entre 3 et 4% de la consommation d’électricité nécessaire à la circulation des trains de SNCF Mobilités d’ici 2022-2023. Le Groupe SNCF a pour ambition d’atteindre 40 à 50% d’énergies renouvelables dans son bouquet de consommation d’électricité pour la traction des trains à l’horizon 2025. Des négociations sont ainsi en cours avec divers producteurs afin de signer encore des contrats pour 6 à 7 fois le volume de ce premier contrat PPA. Voltalia a par ailleurs conclu un accord avec la société de la grande distribution Boulanger, pour un volume de 5 MW. La société a par ailleurs signé deux PPA dans l’éolien au Brésil, pour des volumes de 63 et 64 MW.

Des acteurs français en Inde

Total Eren et EDF Renouvelables ont, eux, signé quatre contrats de vente d’électricité d’une durée de 25 ans pour quelque 1200 GWh par an provenant de quatre centrales photovoltaïques à construire dans le nord de l’Inde, d’une capacité totale de 716 MWc. Ces projets PV avaient été remportés par EDEN Renewables India, entreprise codétenue à parité par les deux entreprises, lors d’appels d’offres. EDEN Renewables India a ainsi signé fin juin un contrat avec l’agence gouvernementale fédérale SECI (Solar Energy Corporation of India) pour une centrale solaire de 450 MWc dans le Rajasthan. Au printemps 2019, trois autres PPA avaient déjà été conclus pour deux projets de centrales solaires de 98 MWc chacune et pour un projet solaire de 70 MWc à réaliser suite à l’appel d’offres du gestionnaire du réseau local UPPCL (Uttar Pradesh Power Corporation Limited) dans l’état de l’Uttar Pradesh. Ces quatre projets permettront de générer l’énergie nécessaire pour subvenir aux besoins annuels en électricité de près d’1,1 million de foyers indiens. Leur construction devrait démarrer la fin de l’année et la mise en service est prévue fin 2020.

PPA, ou le solaire sans subvention

Par ailleurs, c’est en Espagne que BayWa r.e. a signé un contrat sur 12 ans avec l’énergéticien norvégien Statkraft pour une 2e centrale photovoltaïque qui sera construite sans subventions. Installé près de Séville, d’une puissance de 50 MWc pour une production de quelque 100 GWh d’électricité, le parc solaire Don Rodrigo 2 fait suite au Don Rodrigo 1 situé à moins de 3 km, qui était la 1ère centrale PV réalisée sans subventions en Europe.

*Contrats de vente/d’achat d’électricité de gré à gré en direct et de très longue durée entre fournisseurs d’électricité et des entreprises/collectivités, ou Corporate PPA.

, , , , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This