Top Menu

L’Allemagne affiche un taux de réalisation de 96% au 1er appel d’offres PV

Lancé en avril 2015, le premier appel d’offres pour des installations photovoltaïques en Allemagne affiche désormais un taux de réalisation de 96%, selon les chiffres publiés par l’Agence fédérale des réseaux (Bundesnetzagentur) ce 15 mai 2017*. La date limite de réalisation des projets lauréats avait été fixée au 6 mai 2017. Un seul projet n’a pu être concrétisé. Pour le syndicat BSW-Solar, cette réussite devrait logiquement entraîner un déplafonnement du volume PV installé.

Les 24 projets réalisés sur les 25 projets lauréats au 1er appel d’offres PV représentent une puissance cumulée de 151 MWc. Ils sont essentiellement situés sur des terrains de conversion dans les états fédéraux de Brandebourg et de Saxe-Anhalt. La date limite pour le dépôt d’une demande de subventions au titre de cet appel d’offres était le 6 mai dernier, cette demande ne pouvant intervenir qu’à la fin de la construction du projet. « Le fort taux de réalisation prouve le bon fonctionnement du dispositif des appels d’offres. Ce constat positif nous rend optimiste pour les 145 projets sélectionnés aux cinq appels d’offres suivants », souligne Jochen Homann, président de la Bundesnetzagentur. Cette dernière a lancé au total six campagnes d’appels d’offres en 2016 et 2016. Pour assurer un fort taux de réalisation, les porteurs de projets devaient prouver l’état d’avancement du dossier au moment du dépôt de la candidature, ce qui constituait une sorte de préqualification matérielle. Les projets non réalisés sont passibles d’une pénalité. A noter toutefois que la flexibilité du dispositif des appels d’offres outre-Rhin a facilité ce taux de réalisation de 96%. La Bundesnetzagentur souligne ainsi que, au final, plusieurs porteurs de projets ont construit l’installation PV sur un autre terrain que celui initialement prévu !

Rappelons que le premier appel d’offres avait attiré 170 dossiers de candidatures, dont les autorités avaient tiré 25 projets pour une puissance cumulée de 157 MWc pour un prix moyen de l’électricité produite de 9,17 c€/kWh.

Pour le syndicat professionnel BSW-Solar, avec des prix de génération de l’électricité de source solaire de l’ordre de 6 à 7 c€/kWh, l’heure est venue de supprimer les plafonds de déploiement PV. « Le résultat des appels d’offres prouvent la compétitivité du photovoltaïque. Le prix de l’électricité solaire est désormais inférieur à celui des nouveaux générateurs faisant appel à des ressources fossiles. Il n’y a donc plus de raison de plafonner le volume PV installé et il faudrait au contraire, dans un premier temps, tripler la puissance annuelle visée par les appels d’offres », estime Carsten Körnig, directeur général du BSW-Solar. « Cette mesure est nécessaire pour atteindre les objectifs climat et répondre aux besoins croissants de l’électricité verte, notamment aussi pour favoriser l’électromobilité. La suppression des freins au déploiement PV permettra de réduire encore le coût de l’électricité de source solaire. »

*A noter que les nombreux appels d’offres lancés en France n’ont jamais fait l’objet d’une analyse aussi approfondie concernant leur réalisation de la part de la CRE ou du ministère en charge de l’énergie, voire des groupements professionnels, ou du moins rien n’a été publié à ce sujet. Seul le think tank France Territoire Solaire a estimé que le taux d’abandon des projets atteignait environ 40%. Voir notre article

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This