Top Menu

La PPE enfin publiée avec un objectif PV haut de 44,5 GW d’ici 2028

Très attendue, la nouvelle feuille de route énergétique concoctée par le gouvernement depuis de longs mois a enfin été dévoilée et détaillée par le ministre en charge de l’énergie François de Rugy, avec l’objectif ambitieux d’une neutralité carbone en 2050, un scénario sous la forme d’une Stratégie Nationale Bas Carbone pour l’atteindre, et une programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui doit permettre « de bâtir un nouveau modèle énergétique français » … grâce aux énergies renouvelables avec un doublement de la capacité installée, de 48,6 GW fin 2017 à 74 GW en 2023 et 102 à 113 GW en 2028. Pour le solaire photovoltaïque, l’objectif est fixé à 20,6 GW de puissance installée en 2023, avec une cible de 35,6 à 44,5 GW en 2028. La PPE prévoit aussi un développement de la chaleur renouvelable, et donc du solaire thermique.

Le ministre François de Rugy avec, de gauche à droite, Brune Poirson, Elisabeth Borne et Emmanuelle Wargon, le 27 novembre dernier lors de la présentation de la PPE.

Globalement, la PPE s’articule autour de quatre objectifs : la réduction de la consommation d’énergie (avec notamment des bâtiments performants, rénovés et intégrant des énergies renouvelables) ; la diminution du recours aux énergies fossiles (fioul, charbon) ; la diversification du bouquet énergétique en développant les énergies renouvelables et de récupération et en enclenchant une décroissance du parc nucléaire ; et la maîtrise de la facture énergétique pour réduire la précarité énergétique notamment.

A la différence de la loi de transition énergétique de 2015 qui visait une part de 32% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie d’ici à 2030, cette nouvelle PPE ventile la part renouvelable selon les usages, avec 40% de renouvelables dans la production d’électricité, 38% dans la consommation finale de chaleur, 15% dans la consommation finale de carburants et 10% dans la consommation de gaz.

Parmi les mesures pour l’énergie, la stratégie vise notamment « un doublement des capacités installées en termes d’énergie renouvelable électrique d’ici 2028 avec le lancement d’une dizaine d’appels d’offres chaque année … en privilégiant les technologies fiables, éprouvées et compétitives économiquement ». Le gouvernement se fixe « l’objectif d’atteindre une part du nucléaire au sein du bouquet électrique de 50% à l’horizon 2035, ce qui impliquera la fermeture de 14 réacteurs nucléaires sur la période, avec la fermeture des deux réacteurs de Fessenheim au printemps 2020 et de 4 à 6 réacteurs supplémentaires d’ici 2030 ». Mais le gouvernement compte aussi « poursuivre l’instruction des différentes options afin de garantir la sécurité d’approvisionnement sur le long terme et notamment l’option de construire de nouveaux réacteurs nucléaires ». Les dernières centrales à charbon devraient être fermées d’ici 2022 et aucune autorisation ne sera accordée à des nouveaux projets de centrales électriques utilisant des combustibles fossiles. Pour l’industrie, il est prévu d’aider les entreprises à sortir du charbon et du fioul et les remplacer par des énergies renouvelables.

Côté chaleur, il est globalement prévu « d’augmenter de 40% à 59% la production de chaleur renouvelable ». La chaleur représente en effet 42% de la consommation finale d’énergie en 2016, soit 741 TWh. Elle est essentiellement produite à partir de gaz pour 40%, puis par les énergies renouvelables (biomasse, pompes à chaleur, géothermie, biogaz, solaire thermique) à 21%, l’électricité et le pétrole (respectivement 18% et 16%) et de façon marginale par le charbon (5%). La PPE vise l’accélération du rythme de croissance du taux de chaleur renouvelable. Parmi les mesures préconisées figurent notamment l’obligation d’un taux minimum de chaleur renouvelable dans tous les bâtiments neufs (individuel, collectif et tertiaire) dès 2020, et un renforcement du Fonds Chaleur avec une augmentation à 315 millions d’euros en 2019 et 350 millions d’euros en 2020, après la hausse à 245 millions d’euros cette année.

Côté électrique, l’objectif défini par la loi de transition énergétique de 2015 est de 40% d’énergies renouvelables dans la production nationale en 2030. En 2017, les EnR ont représenté 17 % de la production nationale (bilan électrique RTE de 2017). Pour le gouvernement, « les filières principales permettant d’atteindre l’objectif sont aujourd’hui l’hydroélectricité, le solaire photovoltaïque (PV) et l’éolien terrestre, puis progressivement l’éolien en mer dont la production augmentera au cours de la seconde période de la PPE. Les fortes baisses de coûts observées dans ces filières permettent des développements importants avec des soutiens publics limités ».

Les objectifs prévus par la PPE pour les filières d’énergies renouvelables électriques

Pour la filière solaire, la stratégie vise à « privilégier le développement du photovoltaïque au sol, moins coûteux, de préférence sur les terrains urbanisés ou dégradés et les parkings, et à soutenir l’innovation par appel d’offres afin d’encourager de nouvelles solutions au sol (agrivoltaïsme, centrales flottantes…) et sur les bâtiments ». Mais elle devrait aussi faire bouger les lignes « dans le domaine de l’autoconsommation, avec une cible de 65000 à 100000 sites photovoltaïques en 2023 ». La PPE prévoit en outre la mise en place de dispositifs de soutien pour des projets d’autoconsommation collective, avec par ailleurs une hausse de la taille maximale des installations éligibles à l’appel d’offres autoconsommation à 1 MW et un élargissement de la maille de l’autoconsommation pour permettre son utilisation dans des projets d’aménagement plus importants, voire dans des éco-quartiers.

Pour le ministre François de Rugy, « la diversification du bouquet électrique entrainera automatiquement la décroissance du parc nucléaire dans des conditions économiquement et socialement viables, pour atteindre une part de 50 % dans le mix en 2035 ».

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This