Top Menu

Greenpeace Energy lance une subvention à « l’électricité solaire anti-lignite » en Allemagne

Greenpeace Energy, coopérative de fourniture d’électricité verte créée en 1999 en Allemagne, vient de financer la réalisation d’une première centrale photovoltaïque de 10 kW dans le village de Proschim, en Lusace das le Nord-Est du pays, grâce à une subvention de 1 c€/kWh payée par ses clients abonnés au tarif « Solarstrom plus »*. Objectif : accélérer la sortie du lignite**.

La Lusace est une région d’Allemagne située aux confins de la Pologne et de la République tchèque, où se trouve une dizaine de générateurs d’énergie à charbon (lignite), dont un de 3000 MW ! En mai dernier, Greenpeace Energy a lancé le tarif d’électricité solaire « Solarstrom plus » afin de motiver ses clients à un co-financement direct de centrales photovoltaïques installées dans cette région. Dans ce cadre, ses clients optent pour un tarif supérieur de 1 c€ au tarif classique auquel la coopérative vend son électricité verte. En échange de ce surcoût : une garantie que 10% de l’électricité livrée sera sourcée auprès de générateurs solaires installés dans cette région. Le tarif Solarstrom plus est à 28,30 c€/kWh, dont 3,528 c€ pour la génération de l’électricité, 7,924 c€ pour l’utilisation du réseau électrique (équivalent au Turpe en France), 6,88 c€ pour la EEG-Umlage (équivalent de la CSPE en France), 2,05 c€ de taxe écologique, 2,56 c€ de frais divers et près de 4,6 c€ de TVA.

En finançant la réalisation de générateurs solaires avec une partie du tarif « Solarstrom plus », Greenpeace Energy contribue à remplacer le recours au lignite pour la production d’énergie par des sources EnR. Avec près de 1200 clients ayant souscrit un contrat au tarif « Solarstrom plus » depuis son lancement en mai dernier, la coopérative avait réussi à collecter environ 8000 euros, un montant suffisant pour financer le générateur de 10 kW de Proschim. D’autres sites devraient suivre. Le tarif « Solarstrom plus » affiche un bouquet énergétique composé à 10% de solaire en provenance de générateurs situés dans les régions de production de lignite (Lusace et Rhénanie essentiellement), 18% d’éolien et 72% d’hydraulique (provenance : Allemagne et Autriche).

*Créée sur l’instigation de Greenpeace en 1999 avec 186 adhérents au départ, la coopérative Greenpeace Energy qui a désormais son siège à Hambourg (Allemagne), s’est dotée dès 2001 d’une filiale – Planet Energy – pour la conception, le développement et l’exploitation de générateurs de sources d’EnR. Elle comptait près de 24000 adhérents à fin décembre 2016, et quelque 130000 clients pour l’électricité et le gaz renouvelable.

**Le recours à un charbon de type lignite est responsable du (mauvais) bilan CO2 de l’Allemagne, en hausse de 1,2% des émissions de CO2 au premier semestre 2017 à 428 millions de tonnes.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This