Top Menu

Exosun continue son expansion outre-Atlantique

Après un contrat pour équiper une centrale photovoltaïque pilote de 146 kWc au Mexique avec son tracker Exotrack HZ, la société française Exosun vient de dévoiler deux nouveaux contrats outre-Atlantique, de plus grande ampleur cette fois : l’un avec un énergéticien américain actif dans les énergies renouvelables pour une centrale photovoltaïque de 6,8 MWc située dans l’état de l’Oregon aux Etats-Unis et l’autre avec EDF Energies Nouvelles pour équiper les deux tiers d’une centrale photovoltaïque de 146 MWc dans le désert d’Atacama au Chili.

Exosun-080915Le projet photovoltaïque au Chili, qui inclut des services d’ingénierie, de logistique et de construction, est le plus important contrat signé par Exosun depuis sa création. La centrale PV comprendra 277360 modules solaires supportés par des trackers Exotrack HZ, et sera installée sur un terrain désertique, rocheux et vallonné. Les trackers devront être opérationnels au dernier trimestre de 2016.

La centrale PV en Oregon sera, elle, installée sur 16 ha de terre désertique, et comprendra 21964 modules solaires portés par 44 trackers horizontaux à un axe Exotrack HZ. L’installation des trackers débutera encore en septembre 2015, avec une mise en service prévue en novembre 2015. En mars dernier, Exosun a finalisé son premier contrat américain. Signé avec EDP Renewables, ce contrat portait sur deux centrales photovoltaïques adjacentes du parc solaire de Lone Valley, dans le désert californien. Il impliquait la livraison de 262 trackers horizontaux Exotrack HZ pour orienter plus de 120000 panneaux PV.

Au Mexique, Exosun fournira les trackers au développeur local Forza Systems pour une centrale PV pilote de 480 modules solaires à Caborca, dans l’état de Sonora, au nord du pays. Ce projet constitue la première étape d’un accord pluriannuel entre les deux sociétés.

A l’occasion du salon Solar Power International qui s’est déroulé la semaine dernière à Anaheim aux Etats-Unis, Exosun a également dévoilé une nouvelle version de son tracker solaire à un axe, l’Exotrack HZ v2, qui vise une réduction des coûts et des délais d’installation en diminuant les travaux de terrassement. De plus, la gestion optimisée des câbles CC diminuerait de 50% le coût des câblages comparé aux autres trackers à un axe sur le marché. Enfin, l’Exotrack® HZ v2 ne nécessite pas de graissage des composants, limitant ainsi au maximum les actions de maintenance pendant 25 ans.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This