Top Menu

En Bref : Neoen, Urbasolar, Lendosphere

Neon, premier producteur indépendant d’énergie renouvelable et notamment photovoltaïque en France, a lancé son introduction en bourse le 4 octobre dernier sur le marché réglementé d’Euronext Paris, avec l’espoir de lever environ 640 millions d’euros d’ici la clôture prévue au 15 octobre prochain.

La fourchette indicative du prix de l’offre est entre 16 et 19 euros par action. En forte croissance, Neoen compte sur l’offre lancée en bourse pour financer le développement de nouvelles capacités de production pour soutenir son développement. La société est détenue majoritairement par Impala qui s’est engagé à souscrire à l’offre à hauteur maximum d’environ 170 millions d’euros afin de maintenir sa position. Le FPCI Capenergie 3, le Fonds Stratégique de Participation et la société Celeste Management SA se sont respectivement engagés à placer un ordre de 17,5, 90 et 25 millions d’euros. La taille initiale de l’offre est calculée sur la base du point médian de la fourchette indicative de prix et avant exercice de l’option de surallocation, dont environ 450 millions d’euros d’actions nouvelles, et environ 164 et 26 millions d’euros d’actions respectivement cédées par le FPCI Capenergie II et le FPCI Fonds ETI 2020.

Dans le domaine du solaire, Neoen développe et exploite des installations photovoltaïques dans de nombreux pays, dont le site de Cestas en France, qui est encore à ce jour la plus grande installation de ce type en Europe. Au 30 juin 2018, son portefeuille PV était composé de 34 centrales en exploitation ou en construction dans les zones EMEA, Amériques et Australie pour une puissance cumulée de 1,011 GW, ainsi que de 29 projets en phase awarded d’une puissance installée cumulée de 1,041 GW. Le Groupe travaille en outre sur 136 projets pour une production potentielle supplémentaire de 5,272 GW, dont 24 projets en phase tender-ready, donc prêts à être candidats à des appels d’offres (835 MW), 60 en développement avancé (1,953 GW) et 52 en phase précoce (2,484 GW).

Centre de supervision d’Urbasolar

Ce lundi 8 octobre, Urbasolar, le plus grand spécialiste indépendant du photovoltaïque en France, a fait sa rentrée dans la promotion Accélérateur ETI de BPI France, aux côtés des 24 autres entreprises françaises sélectionnées pour leurs performances et leur croissance, représentant de nombreux secteurs d’activités. La société bénéficiera ainsi d’un programme complet de 24 mois d’accompagnement pour booster son développement, notamment à l’international. Très bien positionné aux appels d’offres de la CRE (voir notre dernier article), Urbasolar dispose d’un portefeuille de projets de centrales photovoltaïques d’une puissance cumulée de 360 MW à construire d’ici fin 2020. Son entrée au programme Accélérateur ETI arrive à point nommé, dans un contexte de doublement annuel de l’activité de l’entreprise. BPI France accompagne la société depuis près de 10 ans, tant sur le financement des projets que sur les volets croissance, export, et innovation.

Lendosphere, plateforme leader du financement participatif des énergies renouvelables, enregistre une croissance de 36% des montants prêtés pour les énergies renouvelables sur 2018 comparé à 2017. Avec près de 9000 investisseurs répartis dans toute la France, la communauté de Lendosphere, aussi bien rurale que citadine, rassemble toutes les catégories socio-professionnelles et les tranches d’âge. « Notre communauté d’investisseurs ne cesse de croître. C’est un marqueur pertinent de la bonne perception de la transition énergétique par les Français. Les 30-50 ans sont les plus nombreux à participer, mais les 50-70 ans sont les plus importants en montants investis. Plus de 30 millions d’euros ont été investis par des citoyens pour des projets éoliens et solaires via notre plateforme, dont près de 10 millions depuis le début de l’année », souligne Laure Verhaeghe, directrice générale de Lendosphere. La plateforme a ainsi représenté plus d’un tiers du crowdfunding dédié aux énergies renouvelables et à l’environnement au 1er semestre 2018, selon le Baromètre du crowdfunding publié par FPF et KPMG, et s’affirme comme la 4ème plateforme française, tous secteurs confondus.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This