Top Menu

EDF choisit d’encourager l’autoconsommation de l’électricité PV

Après avoir dévoilé son offre d’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque « Mon Soleil & Moi » pour ses clients particuliers (voir ici) en avril dernier, EDF ENR y ajoute désormais une option stockage avec l’objectif de maximiser le taux d’autoconsommation à 70 ou 80%, voire même 100%, en tout cas toujours sans injection sur le réseau, et obtient le soutien de la maison mère EDF.

« Les modes d’utilisation de l’énergie évoluent et se digitalisent. Aujourd’hui, l’autoconsommation d’électricité d’origine renouvelable devient une solution pertinente pour les consommateurs », a souligné Antoine Cahuzac, directeur exécutif du pôle énergies renouvelables d’EDF et directeur général d’EDF Energies Nouvelles (EDF EN dont EDF ENR est filiale)*. Avec sa décision, l’énergéticien français non seulement répond effectivement aux attentes de nombre de ses clients actuels et potentiels dans le PV (voir également notre article) mais suit aussi de nombreux autres groupes sur la voie des sources d’énergies renouvelables décentralisées, de l’autoconsommation et du stockage. L’énergéticien allemand E.ON a par exemple signé un partenariat avec son compatriote spécialiste du PV IBC Solar. En France, Engie a lancé une offre My Power et est par ailleurs entré au capital du fabricant de batteries Green Charge Networks (voir notre article), tandis que Total, déjà présent dans le PV avec SunPower, a prévu d’acquérir le groupe Saft.

16000 euros pour 2 kW de PV avec stockage

L’offre en autoconsommation « Mon Soleil & Moi » développée dans le cadre de la stratégie CAP 2030 d’EDF EN devient donc l’unique offre résidentielle d’EDF ENR. Les installations PV seront dimensionnées de façon appropriée afin de permettre au client de consommer l’énergie générée par ses propres panneaux solaires et d’en stocker éventuellement une partie pour la consommer selon ses besoins, et de piloter sa consommation en la suivant en temps réel en ligne, sur sa tablette ou sur son smartphone. L’investissement atteindrait quelque 10000 euros pour une installation PV de 2 kWc en autoconsommation, avec environ 6000 euros de plus pour l’option stockage. Pour cette dernière, EDF ENR ferait appel à des batteries de 3 à 9 kWh du Coréen LG. « Le client peut ainsi maitriser ses dépenses énergétiques et, s’il le désire, stocker dans sa batterie le surplus d’électricité produit. Il devient alors acteur de sa consommation et partie-prenante d’une évolution majeure du monde de l’énergie. Pour les entreprises comme pour les clients particuliers, l’intérêt pour l’autoconsommation est croissant. La baisse continue des coûts de production de l’électricité d’origine solaire liée aux progrès technologiques, ainsi que la fluctuation des prix de l’électricité, contribuent à faire de l’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque une solution économique et favorable à l’environnement », souligne même EDF dans un communiqué de presse.

*EDF a par ailleurs lancé un premier projet microgrids 100% solaires pour l’indépendance énergétique des villages isolés dans le cirque de Mafat à la Réunion. Le groupe travaille également à de nouvelles technologies de batteries (zinc air, lithium air…). EDF EN a, pour sa part, mis en service une centrale photovoltaïque avec stockage pour lisser la production d’électricité et participer à la stabilité du réseau guyanais, et a également installé aux États-Unis un système de stockage d’énergie combinant batteries et logiciel de conduite informatisée pour gérer à distance les pics de fréquence sur le réseau électrique.

, , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This