Top Menu

La CRE prend en mains l’avenir de l’autoconsommation solaire

L’autoconsommation de l’électricité solaire est désormais un phénomène de société impossible à ignorer. Face à son ampleur et à ses effets sur le système électrique, la CRE s’est emparé du sujet et vient de lancer une large consultation qui s’étalera jusqu’au début de l’année 2018. Après la conférence de lancement du 12 septembre dernier, le calendrier présenté prévoit des ateliers thématiques cet automne et une consultation publique en fin d’année.

La CRE a par ailleurs publié ses éléments de réflexion autour du développement de l’autoconsommation (cliquer ici).

Fin juin 2017, la France comptait 14000 autoconsommateurs. Soit, selon la CRE, seulement 0,04 % des 37 millions de clients raccordés aux réseaux publics de distribution d’électricité et 4 % des 350000 installations de production, mais en forte progression ces derniers mois. Le nombre a ainsi été multiplié par trois en un an et tout porte à croire que cette tendance devrait encore s’accentuer en 2017. Près de la moitié des nouvelles demandes de raccordement de production aux réseaux de distribution affiche en outre une facette autoconsommation.

Les progrès technologiques favorisent aussi l’essor de l’autoconsommation, et les micro-réseaux intelligents, appelées aussi mini Smart grids ou microgrids, les systèmes de mesure ou de prévision de la production, les systèmes de contrôle-commande ou d’automatisme, les dispositifs de stockage et autres compteurs évolués y participent. Pour la CRE, l’autoproduction et l’autoconsommation a en outre un fort impact à la fois technique et économique, et son développement nécessite une adaptation du cadre fiscal de l’électricité, ainsi que des diverses taxes et contributions (TURPE, CSPE, taxes locales, exonérations, etc).

« C’est face à l’ampleur de ce phénomène que la CRE a lancé sa concertation sur l’autoconsommation afin de garantir que l’autoconsommation se développe dans un cadre stable, durable, au bénéfice des consommateurs finals concernés comme de la collectivité », souligne Brice Bohuon, directeur général de la CRE. Cette concertation doit permettre :

  • d’identifier l’ensemble des enjeux liés au développement de l’autoconsommation, cette dernière recouvrant des réalités très différentes (autoconsommation individuelle ou collective, autoconsommation partielle ou totale, couplage ou non avec un système de stockage, etc), et leur portée ;
  • d’apporter des éléments de réponses aux problématiques soulevées par la hausse du nombre d’autoconsommateurs et par le développement de plusieurs modèles d’autoconsommation.

Pour l’intervention de Jean-François Carenco, président de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) en ouverture de la conférence sur l’autoconsommation solaire le 12 septembre 2017 au palais d’Iena à Paris, cliquer  ici (blog Tecsol)

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This