Top Menu

Clap de fin pour SolarWorld ?

Un pionnier du solaire arrive au bout du rouleau. Après une réunion des créanciers assemblés au tribunal ce 12 juillet 2018, l’avenir de l’Allemand SolarWorld Industries, fabricant de cellules solaires et de panneaux photovoltaïques, apparaît plus incertain que jamais. Le 2e dépôt de bilan (voir notre article) pourrait bien aboutir à la disparition définitive de la firme, si aucun nouvel investisseur ne se présente d’ici fin septembre. Quelque 540 personnes perdront leur emploi.

SolarWorld Industries avait déposé le bilan fin mars 2018*. Créanciers et liquidateur judiciaire se sont maintenant mis d’accord pour stopper toute activité au plus tard le 30 septembre prochain. Les usines de SolarWorld à Freiberg et à Arnstadt comptent encore, à l’heure actuelle, respectivement 300 et 200 employés. S’y ajoutent une quarantaine de personnes au siège à Bonn. En 2016, le groupe comptait 3800 employés mais cumulait déjà plusieurs années difficiles au plan financier, ce qui ne l’a pas empêché de reprendre en 2013 une grande partie des activités solaires de son compatriote Bosch, notamment l’outil de production de cellules solaires. Or, d’après des rumeurs dans la presse allemande, les chances de trouver un investisseur seraient quasi nulles, surtout pour une usine de production de cellules solaires. Seules les usines semblent intéresser d’éventuels repreneurs, notamment des constructeurs automobiles qui envisageraient d’y implanter des lignes de production de batteries pour véhicules électriques.

Pour les actuels employés de SolarWorld, il semblerait qu’un plan social soit prêt. Deux sociétés de transfert mises en place pour les employés seraient par ailleurs activées à partir du 1er août. Ces sociétés de transfert ont pour objectif de préparer de manière structurée les employés licenciés à un nouvel emploi et/ou de les accompagner dans des projets professionnels.

Selon les dirigeants de SolarWorld, en tête Frank Asbeck, président-directeur général et fondateur du groupe dans les années 90, les problèmes de la firme proviennent essentiellement de la concurrence chinoise. La firme a de fait été à l’initiative des plaintes auprès de la Commission européenne contre les importations chinoises et en faveur de taxes douanières anti-dumping et anti-subventions. Des experts du secteur estiment, par contre, que la firme allemande a trop longtemps négligé la R&D et n’a pas suffisamment investi pour pouvoir rester dans la course au plan technologique, en grande partie à cause de problèmes financiers récurrents depuis de longues années.

Selon le liquidateur judiciaire, c’est « le manque de réaction de la part du gouvernement allemand suite au dépôt de bilan de SolarWorld, en tant que dernier grand fabricant allemand de cellules solaires, qui est totalement incompréhensible. »

*Après un premier dépôt de bilan en mai 2017 et un sauvetage in extremis par des investisseurs qataris (la firme avait créé une société commune avec Qatar Solar Technologies dès 2010), SolarWorld avait muté en SolarWorld Industries, version amaigrie de l’entité précédente.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This