Top Menu

Clap de fin pour Solar-Fabrik !

L’Allemand Solar-Fabrik jette l’éponge. L’usine de panneaux photovoltaïques de la société de Fribourg-en-Brisgau, dans le Bade-Wurttemberg, devrait définitivement fermer ses portes à la fin de ce mois de juin 2015, selon un communiqué laconique publié ad-hoc par la société. En cessation de paiements en février dernier, la société avait obtenu du tribunal le droit de gérer sa propre restructuration, sans succès apparemment.

La société de Fribourg cesse ses activités au 30 juin 2015 et s’est entendu avec le comité d’entreprise pour transférer, avec l’accord du mandataire, jusqu’à 75 employés du site dans une société de transfert. Les 15 SolarFabrik-220615employés restants assisteront le comité de direction dans le déroulement de la procédure de faillite. Fin mai, Solar-Fabrik avait déjà supprimé 65 emplois pour réduire ses coûts.

Rappelons que Solar-Fabrik avait été une société pionnière dans le photovoltaïque. Créée en 1996 par Georg Salvamoser, acteur historique du solaire outre-Rhin dès 1991 malheureusement disparu en 2009, elle a d’abord assemblé des modules solaires en sous-traitance chez un partenaire (AstroPower, du groupe General Electric) puis dans sa propre usine à Fribourg-en-Brisgau à partir de 1997. Son siège inauguré en 1999 était à l’époque un bâtiment exemplaire avec zéro émissions de CO2. Après une introduction en bourse en 2002 et une deuxième usine, la stratégie a évolué en parallèle depuis le seul assemblage de modules solaires vers une intégration de la chaîne de fabrication du PV notamment par le biais de prises de participation dans des sociétés (tranches de silicium, cellules solaires, etc) à cause de la pénurie de silicium. Dans le contexte de surcapacité de production de silicium à la fin de la dernière décennie, Solar-Fabrik s’est toutefois de nouveau désengagé. La société s’est par contre dotée d’unités supplémentaires d’assemblage de modules solaires, ce qui a porté sa capacité totale de production d’abord à 130 MW, puis à 210 MW. Parallèlement, elle s’est développé sur de nouveaux marchés à l’international, et est notamment présente en France depuis 2010. Mais les difficultés se sont accumulées, avec le recul de certains marchés historiques comme l’Allemagne et la concurrence sur le marché mondial couplée à la baisse des prix des modules PV. Enfin, il y a quelques semaines, Solar-Fabrik a encore dû rappeler des séries de panneaux PV dont les boîtes de jonction présentaient des soudures défectueuses, susceptibles de créer un arc électrique pouvant entraîner une surchauffe voire un départ de feu. La goutte de trop ?

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This