Top Menu

Micro-onduleurs : APSystems passe à l’offensive en Europe

EXCLUSIF – Après une présence quasi confidentielle aux Pays-Bas depuis 2014, APsystems engage désormais la vitesse supérieure en Europe. Créé en 2009 dans la Silicon Valley de Californie, ce fabricant de micro-onduleurs a transféré son siège en Chine l’année suivante. Il dispose aujourd’hui d’une gamme conséquente de produits tandis que sa base installée dans le monde a dépassé 250 MW à fin 2015. APsystems passe à l’offensive sur le Vieux continent en ce début 2016 avec une équipe dédiée. Parallèlement, un accord de distribution vient d’être signé avec GPC Europe, un grossiste belge spécialisé dans le solaire.

APsystems1-210316

Zhi-Min Ling, CEO et président d’APsystems, en compagnie d’Olivier Jacques, vice-président EMEA, sur le stand du salon Solar Solutions aux Pays-Bas (en fond le micro-onduleur Quad YC1000-3)

APsystems a confié la tâche de son expansion européenne à Olivier Jacques et Maxime Boiron, entre autres, respectivement vice-président senior et directeur senior du marketing pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), et tous deux ex-collaborateurs du leader mondial des micro-onduleurs Enphase Energy. Le contrat de distribution avec GPC (Grid Parity Concept) Europe, qui a été signé la semaine dernière, à l’occasion du salon Solar Solutions aux Pays-Bas, porte, lui, en priorité sur le Benelux. APsystems dispose d’ores et déjà d’un centre logistique à Rotterdam.

Un micro-onduleur triphasé en version quadruple

Fondée initialement en tant que Altenergy Power System (APS), la société a pris le nom d’APsystems à l’automne 2015 afin de rendre plus visible sa démarche orientée solutions complètes. Son offre inclut un système de monitoring au niveau du module, avec tous les avantages offerts par l’approche micro-onduleur*. Parallèlement au transfert de son siège en Chine, à Jiaxing, à une centaine de km au sud-ouest de Shanghai, elle y a monté en 2010 une unité de fabrication en partenariat avec TDG Technology, un sous-traitant local qui figure aussi parmi ses investisseurs aux côtés de deux autres groupes chinois. La société dispose cependant toujours d’une base industrielle aux États-Unis, près de Seattle (état de Washington) où se trouve le siège américain depuis 2012, pour l’introduction en fabrication et les pré-séries des nouveautés.

Une centrale photovoltaïque multi-résidentielle à Bainbridge, aux Etats-Unis

Une centrale photovoltaïque multi-résidentielle sur l’île de Bainbridge, état de Washington aux Etats-Unis.

A la différence d’Enphase Energy qui a initialement bâti sa présence avec un produit décliné et amélioré en générations successives, avec une croissance en termes de livraisons obtenue en inondant le marché américain d’abord et mondial ensuite, essentiellement dans le résidentiel, pour asseoir son développement, APsystems a progressé avec une stratégie plutôt prudente. « Pendant les six années depuis sa création, la firme a d’abord investi dans la recherche et le développement. Elle s’est ensuite construit un catalogue de produits bancables, avec un premier micro-onduleur (YC250), puis un micro-onduleur duo (YC500) et enfin un vrai micro-onduleur triphasé en version quadruple (YC1000-3), le tout avec une technologie novatrice et une importante valeur ajoutée tout en gardant l’œil sur les coûts. Elle a déposé une cinquantaine de demandes de brevets, aux plans matériel et logiciel, dont une grande partie à l’international, et en détient aujourd’hui quarante-quatre. L’évolution dès 2012 vers un produit duo puis la même année vers un produit quad qui plus est triphasé lui a ouvert de vastes secteurs d’applications, jusqu’aux installations photovoltaïques commerciales de grande taille en maintenant le volume de câblage à un niveau raisonnable. Le tout sans faire de compromis sur les avantages apportés par la solution micro-onduleur », nous a confié Olivier Jacques. « La société a avancé de la même façon, à pas comptés, sur les marchés géographiques à l’international. Elle a atteint l’équilibre financier en 2013 et est profitable depuis. »

Une toiture PV commerciale de 3,6 MW en Chine.

Une toiture PV commerciale de 3,6 MW en Chine

« L’aspect innovation des micro-onduleurs d’APsystems résulte en grande partie d’une conception sur la base de semiconducteurs personnalisés », souligne Maxime Boiron. De fait, aussi bien Zhi-Min Ling que Yuhao Luo, les deux co-fondateurs aujourd’hui respectivement CEO/président et CTO/vice-président d’APsystems, ont fait partie au cours de leur carrière professionnelle des équipes de Xilinx, l’inventeur des circuits programmables (FPGA), avant de s’orienter vers le solaire au sein de Solaria, un développeur/intégrateur/installateur américain du PV. L’approche semiconducteur, et surtout FPGA, offre notamment la possibilité de faire évoluer rapidement un produit, autant au niveau matériel qu’au plan logiciel. Ceci en ajoutant des fonctions supplémentaires et/ou en l’adaptant par logiciel aux diverses normes selon les marchés visés. Les micro-onduleurs d’APsystems sont capables de gérer des modules photovoltaïques jusqu’à des puissances de 310 Wc.

APsystems est aujourd’hui présent sur son marché national en Chine et sur son marché d’origine, les États-Unis, mais aussi au Mexique, en Australie (depuis 2011) et en Europe avec des bureaux en propre, ainsi qu’en Afrique (via l’Europe) et dans de nombreux pays grâce à un réseau de distributeurs. Deuxième fournisseur de micro-onduleurs derrière Enphase Energy depuis 2013 selon GTM Research (et en 3e position en incluant les optimiseurs de puissance et SolarEdge), la société a dépassé les 250 MWc de base installée fin 2015 pour un total de quelque 20000 centrales photovoltaïques équipées de ses micro-onduleurs. Elle affiche des réalisations exemplaires dans des secteurs très divers, y compris une toiture de 6 MW sur un complexe commercial à Haining, en Chine, ou encore une toiture de 929 kWc sur un centre commercial près de Honolulu (Hawai) tous deux équipés de micro-onduleurs duo, ainsi qu’une toiture de 529 kW sur le bâtiment d’un country club à Fresno, en Californie, ou encore 7,2 kW sur la toiture d’un collège à Seattle (Washington) pour le micro-onduleur quad triphasé.

Un carport/ombrière de parking PV de 1,8 MW en Chine

Un carport/ombrière de parking PV de 1,8 MW en Chine

Pour le marché européen, APsystems garde son bureau historique près de Rotterdam où se situe aussi le centre logistique, et y adjoint un deuxième bureau à Lyon, en France. Les nouveaux dirigeants EMEA visent en priorité à accélérer la pénétration des micro-onduleurs de la société sur les marchés du résidentiel et du commercial dans des pays comme la France, la Suisse, le Benelux et les Pays-Bas, mais aussi l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni malgré les difficultés actuelles. En Afrique, priorité sera donnée à l’Afrique du Sud, au Maroc, à la Jordanie et à la Turquie. « En France, nous pouvons offrir une solution particulièrement optimisée pour les toitures et ombrières PV jusqu’à des tailles respectables, comme une grande partie des projets qui viennent d’être sélectionnés à l’appel d’offres simplifié portant sur ce type d’applications », souligne Maxime Boiron. Pour preuve, APsystems a démontré la faisabilité des ses micro-onduleurs sur des ombrières de grande taille, notamment avec une toiture de carport de 1,8 MW réalisée en Chine équipée de modèles Dual YC500.

*Nous reviendrons ultérieurement sur les produits de la gamme APsystems.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This