Top Menu

AO PV au sol : 103 lauréats avec un prix moyen de 52 euros/MWh pour les sites 5-30 MWc

[MIS A JOUR – 31/08/2018] Le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, en charge de l’énergie, vient de désigner 103 projets lauréats au titre de la quatrième période de l’appel d’offres pour des installations photovoltaïques au sol de grande puissance. Ces projets lauréats valoriseront l’électricité produite à un prix moyen de 58,2 euros/MWh, en baisse de 5% par rapport à la période précédente. Selon l’analyse détaillée effectuée par Finergreen, le trio de tête des gagnants à cet AO (ENGIE, Total/Quadran et Urbasolar) remporte 54% du volume total attribué de 727,9 MWc.

Les installations solaires de plus grande puissance (entre 5 et 30 MWc) ont proposé un prix moyen de 52 euros/MWh : il s’agit du prix le plus bas constaté en France dans ce secteur. Un prix se rapprochant du prix de marché de l’électricité…

Les régions de la moitié nord de la France représentent 35% du volume de projets, avec notamment environ 85 MW de projets en région Centre-Val de Loire et 77 MW de projets en région Hauts-de-France. Les régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie raflent néanmoins la mise, avec une puissance cumulée de 326 MWc, soit plus de 43% de la puissance totale attribuée.

Pour cette période, la puissance cible était de 720 MW. Les 103 projets lauréats affichent une puissance cumulée de 728 MWc. Les deux prochaines périodes de candidature porteront sur un volume de 850 MW chacune, conformément à l’engagement pris lors du One Planet Summit d’augmenter les volumes de production des énergies renouvelables. Voir notre article

Lancé en 2016 pour un volume total de 3 000 MW, l’appel d’offres pour des installations solaires de grande puissance (CRE4) comporte 6 périodes de candidatures pour une période de 3 ans selon un calendrier défini. Pour la 5e période de candidatures, la date limite a été fixée au 3 décembre 2018. Pour plus d’informations, cliquer ici (page dédiée sur le site de la CRE)

Pour consulter la liste des candidats retenus au titre de la 3e période, cliquer ici

[MIS A JOUR – 07/08/2018] Selon l’analyse détaillée de Finergreen, le trio de tête se compose d’ENGIE, qui termine en tête avec 229 MWc pour 25 projets, Total/Quadran avec 100 MWc et 15 projets, et Urbasolar avec 63 MWc. Au total, le cabinet de conseil financier en énergies nouvelles a identifié 31 développeurs, dont 15 sont lauréats pour moins de 10 MWc. L’étude plus précise des projets retenus fait apparaître que, sur les trois familles d’installations PV prévues par cet AO, celle des sites de 5 à 30 MWc pèse 453,5 MWc (et ENGIE rafle trois fois plus de puissance que son dauphin Total/Quadran), tandis que celle des centrales solaires au sol de 500 kWc à 5 MWc représente 203,5 MWc. Une part réduite de seulement 70,9 MWc porte sur des projets lauréats de la 3e famille (ombrières de 500 kWc à 10 MWc). Pour consulter l’analyse de Finergreen, cliquer ici (l’analyse comprend aussi un récapitulatif des 4 périodes de l’appel d’offres et un graphique montrant l’évolution à la baisse des tarifs.)

[MIS A JOUR – 07/08/2018] Dans le cadre de ces résultats, la société ENGIE communique qu’elle a remporté, à travers ses filiales ENGIE Green (dont ex-Solairedirect), Langa et la Compagnie Nationale du Rhône, un total de 25 projets de centrales photovoltaïques en France, soit près de 230 MW sur les 710 MW attribués. Le groupe affiche un prix moyen sur cette session de 52,1 euros/MWh (sur les grandes centrales au sol). Les projets sélectionnés ont tous été élaborés en concertation avec les parties prenantes locales et feront appel en priorité à des prestataires locaux. Ils seront implantés uniquement sur des terrains non agricoles, pour la plupart dégradés, permettant ainsi de les réhabiliter en créant de nouvelles activités. En tête des lauréats pour les quatre premières sessions d’appel d’offres CRE4 avec plus de 550 MW remportés au total, le groupe confirme sa position de leader du solaire en France avec déjà 1000 MW de capacités installées, et avec des projets sur l’ensemble du territoire (Bretagne, Vienne, Morbihan, Alsace) et dans toutes les familles (de 1 MW à 27 MW, au sol et ombrières).

[MIS A JOUR – 13/08/2018] Parmi les lauréats figurent les quatre projets de centrales photovoltaïques déposés par le groupe Valorem, qui sont situés sur des sites délaissés, dégradés ou en friche (ancienne gravière, ancien dépôt de carburant de l’armée, parcelles dévastées par la tempête Klaus). Une large part (40 %) de leur capital sera proposée à la participation citoyenne, via des sociétés d’économie mixte réunissant des citoyens et/ou des collectivités locales ou encore des plateformes de prêt ou d’épargne citoyenne.

Les quatre projets seront réalisés à Montecristo (5 MWc) et Pontenx-les-Forges (4,4 MWc) dans les Landes, à Maillol (5 MWc) en Haute-Garonne, et à Montbartier (5 MWc) dans le Tarn-et-Garonne. Pour Jean-Yves Grandidier, président de Valorem, « la baisse constante des prix du solaire et de l’éolien terrestre est une très bonne nouvelle, et fait que ces deux énergies renouvelables complémentaires deviennent la solution pour compenser l’arrêt programmé de nos centrales nucléaires ».

[MIS A JOUR – 31/08/2018] Les trois projets de centrales photovoltaïques au sol déposés par RES, d’une puissance cumulée de 12,65 MWc, ont tous été désignés lauréats. Le projet de Loudia, sur la commune de Loudéac dans les Côtes-d’Armor, aura une puissance totale installée de 5 MWc et permettra de valoriser le site dégradé de l’ancienne décharge municipale de Tilivet, fermée depuis 2001. Celui de Brouville, sur les communes de Sault et de Saint-Christol d’Albion dans le Vaucluse, sera installé sur le site d’un ancien silo du dispositif anti-nucléaire français et s’inscrit dans une dynamique de reconversion de la région. Il aura une puissance de 2.65 MWc. Il sera réalisé en partenariat avec les collectivités locales. Enfin, le projet de Rouan St Prim, sur la commune de Saverdun dans l’Ariège, est prévu sur l’ancienne gravière de Rouan-Siadoux qui a été exploitée par l’entreprise BGO Colas, pour une puissance totale installée de 5 MWc. Le permis de construire a été obtenu en seulement 7 mois grâce à une étroite collaboration avec la commune de Saverdun.

Les citoyens souhaitant s’impliquer activement dans la transition énergétique auront la possibilité d’investir dans ces trois projets de centrales photovoltaïques grâce au financement participatif.

, , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This