Top Menu

AO CRE4 Toitures PV : Amarenco, Urbasolar et Technique Solaire en tête du classement cumulé

Le cabinet de conseil Finergreen vient de publier le classement cumulé des lauréats aux cinq périodes passées de l’appel d’offres pour des installations photovoltaïques de 100 kWc à 8 MWc en toiture sur bâtiments, serres, hangars agricoles et ombrières (CRE4 ISB). Le trio de tête se compose des sociétés Amarenco pour 100 MWc (incluant 74 MWc en partenariat avec Total Solar), Urbasolar pour 81 MWc et Technique Solaire pour 68 MWc.

Engie (65 MWc) et Reden Solar (55 MWc) complètent le Top 5, suivi de Apex Energies (48 MWc), Valeco (37 MWc), Générale du Solaire (31 MWc), Sunergis (29 MWc), et Solveo Energie (27 MWc). Le Top 10 pèse 541 MWc, soit près de 60% des 908 MW attribués au total jusqu’ici. A noter que Sunergis est actuellement en cours de liquidation (en redressement judiciaire depuis novembre 2017), l’avenir des projets lauréats retenus à son nom est donc incertain.

Mis en place en 2016, l’appel d’offres CRE4 ISB est constitué de 9 périodes de candidature réparties entre 2017 et 2019, avec 3 périodes par an. La 5e période a été clôturée cet été et les résultats annoncés le 27 septembre dernier (voir nos articles ici et ici). La puissance cible par période a été révisée depuis le lancement. De 150 MWc au départ mais avec une puissance attribuée supérieure pour les trois premières périodes, elle est passée à 225 MWc en décembre 2017 et sera de 250 MWc pour les quatre dernières restantes.

L’appel d’offres CRE 4 ISB vise deux types d’installations photovoltaïques : la famille 1 comprend des installations de 100 kWc à 500 kWc, qui bénéficient du mécanisme d’obligation d’achat ; la famille 2 porte sur des installations de 500 kWc à 8 MWc, qui bénéficient du complément de rémunération. Selon Finergreen, le tarif moyen des projets lauréats est un bon indicateur de l’état du marché, du coût de revient des installations et de l’intensité de la concurrence. Pour la famille 1, la prime moyenne pondérée est passée de 113,8 euros/MWh à la 1ère période de l’AO à 82,8 euros/MWh à la 5e période de l’AO. Pour la famille 2, l’évolution s’affiche de façon identique à la baisse, de 99,7 euros/MWh à 72,2 euros/MWh.

Pour consulter l’analyse de Finergreen, cliquer ici

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This