Top Menu

3Sun lance la production de modules solaires en technologie hétérojonction

La société italienne 3Sun, filiale d’Enel Green Power*, lance la reconversion de son usine de panneaux photovoltaïques située près de Passo Martino, dans la province sicilienne de Catane, pour en faire le premier site de production de modules avec des cellules solaires bifaciales en technologie à hétérojonction dans le monde. Le projet s’accompagne d’un investissement total de 100 millions d’euros, dont plus de 80 millions d’euros pour l’usine et le reste pour un laboratoire d’innovation.

Le projet 3Sun 2.0 prévoit la mise en place d’une ligne d’assemblage pour fabriquer des panneaux bifaces en silicium cristallin, et ultérieurement l’installation d’une ligne de production de panneaux bifaces en technologie à hétérojonction (HJT). Cette dernière technologie résulte du recours à deux formes de silicium, du silicium amorphe et du silicium cristallin, prometteur de très hauts rendements de conversion.

Des modules de 360 Wc cette année, et de 390 Wc en 2019

« L’usine de 3Sun assemble actuellement des modules solaires en technologie Tandem avec une capacité annuelle de 160 MWc. Nous visons à démarrer la production des nouveaux modules avec le meilleur taux de conversion actuellement disponible sur le marché », nous a confié Fabrizio Bizzarri, responsable des activités Solar Innovation au sein d’Enel Green Power (EGP), la division Energies renouvelables d’Enel. « La technologie novatrice et de hautes performances combinant du silicium amorphe et du silicium cristallin nous assurera des niveaux de rendement et de production élevés mais nous garantira aussi de faibles dégradations des performances. La conversion de l’usine se fera en trois étapes. Les premiers modules en technologie bifaciale sortiront de l’usine en ce début 2018 avec une capacité annuelle d’assemblage de l’ordre de 80 MWc. La 2e étape sera l’installation d’une ligne d’assemblage pour les modules en technologie bifaciale à hétérojonction prévue pour être opérationnelle en 2019. La production démarrera au premier trimestre avec une capacité de 110 MWc évoluant ensuite vers les 200 MWc au 3e trimestre. » La capacité d’assemblage pourra monter à 250 MWc avec d’éventuelles mesures d’optimisation ultérieures. L’usine devrait tourner 24h/24, 365 jours/365, avec l’assemblage de quelque 1400 modules solaires par jour, et jusqu’à 500000 par an.

La conversion de l’usine de Catane vers la production de modules solaires de hautes performances pourrait constituer un avantage décisif pour Enel Green Power, avec la disponibilité en interne d’un volume conséquent pour répondre aux besoins de ses projets solaires dans le monde. L’énergéticien vise à faire un bond technologique avec les nouveaux modules, puisqu’il mise sur un rendement de conversion passant des 10% actuels à 18% pour les premières séries en technologie bifaciale (l’aspect bifacial contribuant pour environ 10 à 15% au bilan énergétique) puis à quelque 20% en technologie HJT bifaciale à partir de 2019. La puissance unitaire d’un module pourrait ainsi atteindre 360 Wc encore cette année, et passer à 395 Wc à partir de 2019, contre 140 Wc aujourd’hui. EGP mise aussi sur une robustesse accrue des modules en technologie bifaciale, et donc sur une durée de vie passant de 25 ans à plus de 30 ans.

La conversion de l’usine de 3Sun est partiellement cofinancée par le programme européen de R&D Horizon 2020 dans le cadre du projet Ampere (Automated photovoltaic cell and Module industrial Production to regain and secure European Renewable Energy market), par le ministère italien du développement économique et par la Région Sicile. Le projet Ampere a pour ambition la démonstration technique, économique et écologique d’une chaîne complète de valeur et de production d’électricité photovoltaïque en Europe, du matériau jusqu’au système. Les travaux avaient débuté en mai 2017 pour une durée de 3 ans, avec pour objectif l’installation d’une ligne pilote automatisée de 100 MWc pour la fabrication de cellules solaires et l’assemblage de modules photovoltaïques à hétérojonction à l’usine de 3Sun. L’objectif ultime en termes de capacité de production de l’usine a même été fixé à 1 GWc. Le projet Ampere est mené par un consortium de partenaires (centres de recherche, industriels et équipementiers). Des équipes du CEA de l’Institut national de l’énergie solaire (INES) de Chambéry y participent également, en travaillant par exemple sur l’amélioration des performances au niveau des cellules et modules.

L’investissement de quelque 20 millions d’euros dans l’Innovation Lab devrait en outre permettre à 3Sun de se doter des équipements nécessaires à l’expérimentation de futures technologies renouvelables. L’Innovation Lab constituerait ainsi un hub technologique en Sicile pour Enel. Il se composerait d’un campus pour la recherche et d’un accélérateur pour des jeunes pousses nationales et internationales , avec l’objectif d’encourager la R&D dans le secteur de l’énergie.

*Rappelons que 3Sun avait initialement été créée en 2011 en tant que société commune à Enel Green Power (EGP), Sharp et STMicroelectronics. En mars 2015, EGP a racheté les parts de ses deux partenaires.

, , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This